Gen Z sur la voie accélérée du vieillissement
Femmes

Gen Z sur la voie accélérée du vieillissement

Rides juvéniles, ovales relâchés et pommettes toutes fripées… Le phénomène semble prendre de l’ampleur : notre jeunesse se plierait-elle déjà aux affres du vieillissement prématuré ? Une inquiétante rumeur enfle dans les allées des instituts de beauté comme dans les réseaux sociaux : la Génération Z vieillirait globalement plus vite que ses aînés ! Mythe ravageur ou réalité alarmante ? Décryptage.

 

La chasse aux rides lancée dès l’adolescence

Parlons-en de ces signaux qui ne trompent pas. Quand un tiers de la clientèle d’une clinique esthétique montréalaise affiche à peine 20 printemps, difficile de ne pas tiquer. Pourtant, la tendance prend racine bien au-delà du Québec. De Los Angeles à Séoul en passant par Paris, les professionnels de l’anti-âge tirent la sonnette d’alarme : les demandes de peaux lissées au botox avant même la majorité se multiplient à un rythme ahurissant.

« On est passés de la prévention à l’anticipation« . Exit les premières ridules de l’âge mûr, les jeunes clientes d’aujourd’hui refusent désormais de franchir le cap de leurs 20 ans avec la moindre marque de l’âge sur leur précieux visage.

 

Lire aussi : Comment se détacher des réseaux sociaux ?

 

Un engouement décuplé par l’ère des réseaux sociaux

D’où vient ce vent de panique autour des rides immatures ? À en croire les spécialistes, ce coup de vieux précoce serait le fruit amer d’une inflation démente des standards de beauté sur les réseaux sociaux. « Les jeunes sont désormais surexposés aux images de perfection des influenceurs », décrypte une psychologue clinicienne. Plus les filtres et autres procédés de lissage s’installent dans notre quotidien virtuel, plus cette quête frénétique de la jeunesse éternelle devient obsédante.

Le mobile ? La chasse au like semble avoir ouvert une boîte de Pandore, d’où parfois la nécessité de se libérer de la tyrannie de l’égo virtuel. Dans l’esprit des plus jeunes générations, le moindre défaut physique risque d’être sanctionné par une pluie de désapprobations ou de jugements sur la Toile. Un cercle vicieux dévastateur pour l’estime de soi…

 

Une surenchère de procédures cosmétiques sur la jeunesse

Confrontées si précocement à de tels carcans de beauté, la fuite en avant devient tentante chez les représentants anxieux de la Gen Z. Dès lors, le calendrier des procédures anti-âge s’emballe. Injections de botox préventives ou acides formateurs : le panel des services esthétiques se démocratise à un rythme frénétique auprès des jeunes clientes. Et tant pis si certains gestes sont parfois controversés !

Il faut bien comprendre que ces pratiques sont de véritables mutilations corporelles lorsqu’on les réalise à un âge où le visage n’a pas fini sa formation. Outre la dangerosité pour la santé, empêcher l’évolution naturelle des traits d’un individu créé aussi un décalage immense avec son apparence réelle !

 

Lire aussi : Comment les réseaux sociaux propulsent le développement d’une entreprise ?

 

En route vers une génération « sans âge » ?

Au final, ces féroces batailles contre le temps qui passe semblent bien parties pour semer le trouble. Dans ce déferlement de looks figés artificiellement, l’âge perd ses repères familiers. « On ne cesse d’opérer des jeunes femmes qui en paraissent trente à peine sorties de l’adolescence et des quadras ayant l’air d’éternelles jeunes filles ! » s’amuse un chirurgien parisien.

Un phénomène qui n’irait d’ailleurs que s’accentuer si l’on en croit les experts. On se dirige vers une génération sans âge. Dans leur paranoïa collective des marques du temps, nos contemporains vont tout faire pour se fondre dans une apparence unique et lisse à tout prix. De quoi relancer le débat : est-ce vraiment là le reflet d’une jeunesse épanouie ?

niaina
Niaina et son équipe, des passionnés de l'écriture et du blogging. Suivez-nous !

Vous pourriez aussi aimer

Plus dans:Femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *