arnaque digitalpay
Madagascar

Système pyramidal : DigitalPay fait tout pour séduire les Malgaches

Après les affaires Antares Trade, Macropauline et plus récemment QCStar, une nouvelle arnaque d’un genre semblable baptisée DigitalPay fait son apparition à Madagascar, relançant le débat sur ces systèmes frauduleux qui prospèrent dans le pays. Réactivant le principe des stratagèmes de Ponzi basés sur le recrutement incessant de nouveaux membres, cette plateforme de trading en ligne attire déjà de nombreuses victimes séduites par les mirages de gains faciles et rapides. Décryptage d’un mécanisme délétère qui a fait trop de dégâts sur la Grande Île.

 

Nouvelle arnaque avec DigitalPay : mode d’emploi

 

Promesses alléchantes de gains faciles

DigitalPay applique la technique désormais bien rôdée des systèmes frauduleux : allécher par des rendements mirobolants allant de 23,5% à 55% hebdomadaires selon le capital investi. Le tout garanti « sûr » et assorti de bonus de 50% pour les nouveaux inscrits. Des méthodes éprouvées pour focaliser l’attention des victimes uniquement sur les gains escomptés, en occultant le risque encouru.

 

Un fonctionnement trompeur

L’appât du gain facile aide à masquer le mécanisme frauduleux en place : l’arnaque DigitalPay repose avant tout sur l’argent apporté par les nouveaux entrants pour alimenter les profits des membres existants. Une pyramide de Ponzi classique qui doit sans cesse attirer de nouveaux « investisseurs » pour perdurer, jusqu’à l’inévitable effondrement.

 

Les victimes ciblées sur Facebook

Ciblant en priorité le principal réseau social à Madagascar, l’arnaque DigitalPay parvient à tromper les internautes grâce à des pratiques discutables : le stratagème sponsorise des publications alléchantes pour gagner en visibilité, tandis que les commentaires négatifs mettant en garde contre les risques d’escroquerie sont systématiquement supprimés des espaces de discussion.

 

Lire aussi : Comment réussir votre investissement à Madagascar ?

 

Digital Pay

Image capturée sur le mur Facebook de DigitalPay (Madagascar)

 

Le piège des systèmes pyramidaux

 

Principe des schémas de Ponzi

Le principe de l’arnaque DigitalPay et des stratagèmes de Ponzi est toujours le même : les rendements mirobolants visibles au départ servent d’appât pour convaincre de nouvelles victimes d’injecter des fonds frais. Ces sommes alimentent temporairement le cercle et les gains des membres initiaux.

 

Conséquences désastreuses

Mais inévitablement, le nombre de nouveaux entrants diminue et l’arnaque DigitalPay s’écroule, laissant la majorité des victimes sans le sou. Un phénomène qui s’amplifie au fil des arnaques qui alimentent le sentiment de méfiance et réduisent le potentiel de nouvelles proies. Des conséquences dramatiques sur le plan social et économique à Madagascar, où la pauvreté devient un obstacle à une alimentation saine.

 

Une confiance trahie

 

Des citoyens manipulés

En appâtant des internautes malgaches déjà éprouvés économiquement, l’arnaque DigitalPay abuse indécemment de la vulnérabilité et de la crédulité de concitoyens manipulés par les sirènes de gains rapides. Un comportement amoral qui porte préjudice au lien social de confiance indispensable dans une société saine.

 

Des millions d’ariary évaporés

Outre les drames humains, les impacts financiers de ces stratagèmes frauduleux sont colossaux à l’échelle du pays : des millions d’ariary envolés qui ne profiteront jamais à l’économie réelle. Des actifs détournés qui ne circuleront plus au sein des circuits légaux, grevant la capacité d’achat des ménages.

 

L’épineuse question de la justice

 

Aucune sanction pénale

Malgré la récurrence de ces affaires, le constat est amer : aucune sanction judiciaire n’a jamais frappé les responsables identifiés de ces systèmes illégaux. Pire, certains continuent d’opérer en toute impunité de nouveaux stratagèmes. Un signal désastreux envoyé aux futures victimes potentielles.

 

La corruption, plaque gangrenée

Difficile dans ces conditions de ne pas s’interroger sur une possible corruption au sein des instances judiciaires malgaches, qui entraverait la bonne application des lois contre ces pratiques condamnables. Une hypothèse qui viendrait malheureusement confirmer la plaie persistante de la corruption rongeant les institutions malgaches.

 

Madagascar, eldorado des charlatans de la finance ?

Face à la recrudescence de ces arnaques aux conséquences dramatiques, un sursaut des consciences s’impose. Aux autorités d’assainir enfin ce marécage judiciaire en sanctionnant ces agissements. Aux citoyens, de développer leur sens critique avant de céder aux sirènes trop belles pour être honnêtes. Seule une synergie des bonnes volontés permettra de limiter l’hémorragie et panser les plaies ouvertes au sein de la société malgache meurtrie.

niaina
Niaina et son équipe, des passionnés de l'écriture et du blogging. Suivez-nous !

Vous pourriez aussi aimer

Plus dans:Madagascar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *